Alors que je suivais des études d'électronique, le responsable de sonorisation de mon église m'a proposé d'assurer le service de sono le dimanche matin.

Je ne savais pas réellement vers quoi je m'emgageais, mais j'ai accepté par curiosité.

J'ai été formé par l'ingé son que j'allais remplacer, et j'ai très vite pris goût à ce travail.

J'ai alors fais beaucoup de recherches sur Internet, dans des livres, multiplié les expériences...

Rapidement j'ai postulé à une place d'ingé son pour une association étudiante de théâtre chanté, ce qui m'a permi de me perfectionner et de me faire un nom dans le milieu des jeunes.

 

Un an après je montais un projet d'entreprise que je n'ai pas eu le temps de déclarer, mais j'ai pu commencer l'activité, et me faire connaitre parmi les étudiants.

J'ai continué de mixer et masteriser des musiques gratuitement pour les gens qui faisaient appel à moi, et aujourd'hui je monte mon label en amateur, en vue de créer par la suite une association ou une entreprise si la possibilité se présente.